Un Chien Chinois à Crête cherche une famille après avoir été sorti de son enfer par les autorités

Ce malheureux petit canidé n’a pas été épargné par la vie. Il a subi les excentricités d’un maître peu aimant, ce qui lui a laissé des séquelles psychologiques. Heureusement, grâce à la bienveillance des bénévoles qui prennent désormais soin de lui, il reprend doucement confiance.

Roger, de son petit nom, est un Chien Chinois à Crête de 6 ans qui n’avait jusqu’alors rien vu des plaisirs la vie. Il a passé la totalité de son existence enfermé dans une cage à l’extérieur de la maison. Il n’avait le droit de sortir dans le jardin qu’une fois par jour durant un laps de temps qui lui permettait juste de faire ses besoins.

Il avait bien des congénères, mais ils subissaient le même traitement, si bien qu’il ne les croisait jamais. Un signalement a permis de sauver le malheureux. Un enquêteur de la RSPCA s’est déplacé et a ordonné la saisie des canidés, lesquels ont été confiés à diverses associations de protection du bien-être animal.

Roger, lui, a été transféré au Ashley Heath Animal Center situé à Ringwood, dans le comté du Hampshire, en Angleterre où les bénévoles lui accordent toute leur attention. Tout réapprendre et prendre confiance

Si à son arrivée Roger ne présentait pas de blessures corporelles liées à de la maltraitance physique, il était néanmoins extrêmement marqué par sa vie passée. Le pauvre petit n’avait rien appris. Il ne savait donc pas marcher en laisse, ne connaissait pas les règles d’un foyer puisqu’il n’y était jamais entré ni même son nom.

Les bénévoles et les éducateurs canins du refuge ont donc passé énormément de temps à dresser et à gagner la confiance de Roger. Avec patience et bienveillance, le petit toutou a su se surpasser. « Lorsqu’il est entraîné, il préfère les éloges aux récompenses alimentaires et son joli minois s’illumine d’une expression joyeuse dès qu’il entend les mots «bon garçon» », a déclaré un porte-parole au Mirror.

Aujourd’hui, Roger est métamorphosé. Il fait preuve de reconnaissance et témoigne de son affection pour ses sauveurs. « Ses soignants adorent passer du temps avec lui surtout lorsqu’il se blottit contre eux », a mentionné le refuge dans la fiche de description.

Désormais, Roger est à la recherche des maîtres qui seront lui apporter l’attention et l’amour qu’il mérite. Il reste encore du chemin à parcourir avant qu’il soit totalement bien dans ses pattes, mais avec de la tendresse et de la persévérance, il sera devenir un parfait compagnon de route.

La source:

Понравилась статья? Поделиться с друзьями: