Un Berger Australien âgé et aveugle détenu dans des conditions précaires secouru par une association

Guizmo est un Berger Australien de 11 ans qui a eu le droit à une seconde chance suite à un signalement. La pauvre bête était dans un piteux état et se remet aujourd’hui doucement dans son foyer d’accueil.

Les résidents d’un quartier ont contacté la gendarmerie et les pompiers pour dénoncer le fait que Guizmo était détenu dans des conditions de vie inhumaines depuis trop longtemps. Il était en effet fréquemment enfermé à l’extérieur sur un balcon étroit, en plein soleil ou sous la pluie, sans eau ni nourriture. Le malheureux vivait dans ses excréments.

Les forces de l’ordre ont donc sollicité l’aide de la Fondation 30 Millions d’Amis. Laquelle a dépêché une enquêtrice bénévole qui a été profondément touchée par le canidé de l’âge d’or. « Il n’avait pas de gamelle et buvait directement dans les w.c. Il était maltraité par les enfants de la famille qui s’amusaient à le prendre par la peau », a-t-elle déploré.

Après de longues négociations, la jeune femme a réussi à obtenir la cessation de l’animal à un refuge du Vaucluse partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Reprendre confiance

Guizmo a été conduit chez le vétérinaire d’urgence puis placé au sein d’une famille d’accueil afin de ne pas lui infliger l’épreuve du box au vu de son âge avancé.

À son arrivée, il était extrêmement craintif et souffrait de plusieurs plaies dues à des épillets qui s’étaient logés sous son épiderme. Il a donc été opéré et a reçu un traitement antibiotique.

Par ailleurs, le malheureux était émacié. Il ne pesait que 18 kilogrammes pour une moyenne de la race comprise entre 25 et 30 kilogrammes.


Aujourd’hui Guizmo va nettement mieux grâce à la bienveillance de sa mère adoptive. « Il était hors de question de l’enfermer en chenil ! Il est tellement gentil ! S’il était au début craintif, il s’adapte progressivement à son nouvel environnement », a précisé la jeune femme. Le toutou a même rencontré un ami auprès du chien de sa bienfaitrice.

Une fois totalement remis de son passé douloureux, Guizmo sera proposé à l’adoption. « Mais s’il ne trouve pas de foyer, je le garderai auprès de moi jusqu’à la fin de ses jours », a conclu la bonne samaritaine.

 

La source

Понравилась статья? Поделиться с друзьями: